Pourquoi faire du sport quand il fait froid n’est pas conseillé aux personnes asthmatiques et cardiaques ?

Lorsque la température extérieure baisse, notre motivation à faire de l’exercice diminue également. C’est naturel, et même très bénéfique, car l’exercice physique par temps froid est risqué et nécessite de prendre des précautions.

Le risque du sport pour la personne cardiaque quand il fait froid

Le risque de faire du sport quand il fait froid est que votre corps consomme plus d’énergie, car il a également besoin de chauffage. Le cœur bat plus vite et peut maintenir la température corporelle. Lorsque le mercure baisse de 1 degré Celsius, le risque d’infarctus du myocarde augmente de 2 % au cours des 4 prochaines semaines en particulier les 2 premières semaines. Par conséquent, si des problèmes cardiaques surviennent, des activités à l’intérieur sont recommandées. Cependant, si un rhume sévère survient, il faut également se méfier de la déshydratation qui est nocive pour le cœur. La Fédération Française de Cardiologie explique que le rhume est aussi la cause de la déshydratation. Il réduit la fluidité sanguine et nécessite plus d’énergie pour faire fonctionner le cœur. N’oubliez donc pas d’ajouter de l’eau par temps froid, car nous avons souvent soif, mais nos besoins en eau sont tout aussi importants.

L’air froid favorise l’asthme

Faire du sport quand il fait froid peut provoquer une crise d’asthme. Afin de les éviter, vous devez d’abord réchauffer l’air que vous respirez et portez un foulard devant votre bouche et incitez-vous à respirer par le nez. Lorsque vous faites de l’exercice, votre respiration s’accélère et vous respirez par la bouche. Si vous faites de l’exercice à l’extérieur, l’air froid et sec qui pénètre dans les bronches de cette manière peut les rétrécir, réduisant ainsi le flux d’air. De plus, certains polluants de l’air ne sont pas filtrés, ce qui aggrave les crises d’asthme. La durée et l’intensité de l’exercice peuvent provoquer des convulsions.

Les avantages du sport sur la maladie

Contrairement à la croyance populaire, l’exercice physique est déconseillé ; au contraire, il est bénéfique pour les patients asthmatiques. En effet, si l’exercice peut être un déclencheur, l’inaction est particulièrement néfaste, et elle plonge les patients dans le cercle vicieux d’un mode de vie sédentaire. L’exercice physique régulier présente de nombreux avantages pour la physiopathologie de l’asthme. Il peut augmenter la capacité respiratoire en améliorant le débit cardiaque et le contrôle de la ventilation, en réduisant l’intensité des crises et en améliorant le contrôle de la respiration. Comme tout athlète, les asthmatiques acquièrent progressivement une meilleure perception physique, ce qui lui permet de détecter précocement les signes de détérioration. Par contre, il faut éviter de faire du sport quand il fait froid.

Comment le sport peut vous aider à avoir une bonne santé mentale ?
L’aviron : le sport d’extérieur le plus complet et bon pour le dos !